Paris l’une des villes les plus chère du monde - les pays nordiques exclus

Les parisiens ont la vie chère. Les capitales nordiques restent toutefois en tête des villes les plus coûteuses, Oslo en tête. Bombay, Le Cap et Varsovie apparaissent au contraire comme les villes où faire son shopping est le plus rentable. C'est ce que démontre l’enquête annuelle de Pricerunner qui compare les prix de 25 produits dans 32 villes du monde.


La vie coûte cher dans les capitales nordiques Stockholm et Oslo. Photo : GettyImages

Le site de comparaison de prix Pricerunner a établi pour la douzième année consécutive la liste des villes où la vie coûte le moins cher. Cette année, c'est la ville indienne de Bombay qui arrive en tête, suivie par Le Cap et Varsovie aux deuxième et troisième places.

Dans les villes d'Europe de l'Est comme Prague (5ème) ou Vilnius (7ème), les prix sont en moyenne 20 % inférieurs à ceux de Paris. Même Moscou (9ème) et Athènes (11ème) affichent des prix concurrentiels sur le vieux contient, suivies de près par Berlin (13ème) et Budapest (14ème). Parmi les destinations lointaines, Dubaï (6ème), San Francisco (8ème) et Shanghai (10ème) se hissent en tête des villes meilleur marché. New York , capitale du shopping, ne se place qu'à la quinzième place, partiellement en raison de la remontée du dollar par rapport à l'euro depuis l'an dernier.

– C'est hors d'Europe qu'ont trouve les produits au prix le plus bas, mais il est rassurant de constater qu'on peut faire des affaires à proximité. Si vous avez un peu d'argent et voulez vous y donner à cœur joie, il n'est pas nécessaire d'aller très loin. L'euro fort donne aux Français un pouvoir d'achat élevé en Pologne et en Lituanie, explique Stefan Ny, chef marketing de Pricerunner.

Les cinq capitales nordiques sont les destinations les plus chères au monde. Oslo est à la dernière place de l'étude, suivie par Copenhague (31ème), Stockholm (30ème) puis Helsinki (29ème). Reykjavik arrive à la 27ème place devant Buenos Aires (28ème). Paris (26ème) est la septième ville la plus chère de l'enquête. La ville brésilienne de São Paulo, destination en vogue à l'approche de la Coupe du monde de football et grâce au taux de change avantageux avec l'euro, se classe à la 16ème place.

Des contrastes saisissants

Si vous voulez acheter des appareils électroniques, mieux vaut éviter l'Argentine, où c'est d'une manière générale peu rentable. Buenos Aires est la ville la plus chère dans cette catégorie. C'est à Tokyo et New York qu'il faudra se rendre pour trouver l'électronique au meilleur prix. Paris se situe en milieu de tableau. L'étude compare également le prix d'une canette de Coca-Cola dans les différentes villes : la capitale française affiche un prix avoisinant les quatre euros, plus du double du prix de New York.

L'essence est d'une manière générale chère en Europe. Surtout à Oslo, Amsterdam et Rome. Paris se classe en quatrième position, mais l'essence y reste cinq fois plus chère qu'à Dubaï, en fin de tableau avec ses 0,35 €/litre. La capitale européenne de la mode propose en revanche des prix avantageux sur le lait et les sacs de marque. Parmi les villes sondées, Paris est la quatrième ville la moins chère pour un Louis Vuitton Monogram Artsy MM et la sixième pour le prix du lait.

Oslo, qui est au global la ville la plus chère de l'enquête, étonne avec le prix des couches : la guerre des prix en qui y règne a fait de loin la ville où elles sont sont le moins cher. Un cartons de couches coûte à peine trois euros à Oslo, tandis qu'il faudra en débourser presque 12 pour la même quantité à Paris, troisième ville la plus chère après Budapest et Shanghai, où les couches se monnayent 13 euros.


Enquête mondiale sur les prix Pricerunner 2013 (de la ville la moins chère à la plus chère):

À propos de l'enquête

Les prix ont été récoltés entre octobre et novembre 2013 dans 32 capitales internationales auprès de 25 produits et services de consommation. Le prix par produit établi dans chaque pays résulte de la moyenne de trois prix observés. Lorsque le produit était introuvable en boutique, le prix utilisé a été celui trouvé sur internet. En cas de produit totalement introuvable, une valeur moyenne a été attribuée afin de ne pas déséquilibrer les résultats. Les prix ont été calculés sur la base du cours de l'euro du 12 décembre 2013.

Ce communiqué peut contenir des affirmations et des spéculations portant sur des développements à venir susceptibles de différer de la réalité. Pour une description détaillée, voir : avis de non-responsabilité des affirmations prospectives à http://nyhetsrum.pricerunner.se/kontakt/forward-looking-disclaimer-statement/.

Pour plus d'informations, contactez:
Stefan Ny, chef marketing de PriceRunner
E-mailt: stefan.ny@pricerunner.com
Téléphone: +46 70 799 46 51